Mathematica est un programme de calcul, dessin et écriture, intégrant une multitude de fonctions, systématiquement interfacées et documentées. On distingue d'une part des fonctions fondamentales de calcul algébrique et tensoriel, d'autre part, des fonctions intégrant des méthodes spécifiques, comme la résolution numérique d'équations différentielles. Mathematica calcule symboliquement, ne produisant des nombres que lorsque cela est effectivement demandé. Mathematica donne accès à une grande base de données, la même que celle du moteur de recherche Wolfram Alpha.

L'ensemble des fonctions de Mathematica constitue le langage Wolfram, qui peut être distingué du produit Mathematica. En particulier, le langage Wolfram existe aussi dans Mathics (basé sur python).

Mathematica permet tous les styles de programmation, sauf (peut-être) la programmation par objets. Cependant, c'est le style fonctionnel, en privilégiant les fonctions de haut niveau, qui permet non seulement de programmer le plus vite et le plus sûrement, mais aussi de calculer le plus vite. Mathematica peut être compilé pour calculer sur des types prédéfinis mais cela est rarement utile.

Mathematica propose par défaut de travailler dans un cahier qui permet de retracer et même publier son travail, alors que les calculs sont confiés à un noyau. Mathematica en tant qu'outil de publication est limité pour la mise en page et ne connaît pas la typographie française. Mathematica ne propose pas de fonction d'édition très perfectionnée : il n'y a pas de gestion de version ni d'annulation récursive, d'où un risque de perte de données  ; cependant, on peut facilement sélectionner des sous-expressions fonctionnelles, ce qui permet d'éviter les fautes de parenthèse (qui pourraient être très difficiles à corriger).

Mathematica (noyau) peut aussi être utilisé de manière non interactive, en particulier, pour définir des paquets de fonctions nouvelles. Il n'existe (presque) pas de mode Mathematica pour Emacs mais il existe un environnement de développement intégré, Wolfram Workbench, version spécialisée d'Eclipse.

Mathematica n'est pas un logiciel libre. On sait peu de choses sur sa conception. Les bugs sont nombreux et très surprenants. On peut supposer que la conception est hétérogène, en dehors des fonctions de base, qui doivent très peu évoluer.

Mathematica est disponible gratuitement sur Raspberry Pi mais y est très lent pour tout calcul numérique, en l'absence de coprocesseur arithmétique.

Communautés d'utilisateurs

GROUMF est un GROupe d'Utilisateurs de Mathematica Francophones. Écrire au robot de la liste de diffusion GROUMF ou accéder à son interface web.

International Mathematica Symposium.

Il y a eu des réunions francophones, dénommées Symposium Mathematica Surprise, voir le web de Rémi Barrère.

Le groupe international anglophone Mathgroup a disparu brutalement, suite à un incendie, mais des service équivalents sont proposés sur Wolfram.com ou StackExchange.


Dernière modification : (2017-07-10 17:59:59 CEST)